Formations

MasterClass en communication et médiation scientifique 2024

[FORMATION 2024]

Les formations sont coordonnées par l’association Traces.

Date : du 6 mars au 5 juillet 2024

Lieu : Césure, 13 Rue Santeuil, 75005 Paris.

Les inscriptions sont ouvertes pour une ou plusieurs séances en écrivant à quantip@univ-paris13.fr.

 

6 mars, de 9h à 10h30 et de 11h à 12h30 :
Introduction générale à la communication et médiation

Introduction générale : comment passer d’une communication vers les pairs à une communication grand public ?

Communiquer vers un public de non-spécialistes n’est pas juste une question de simplification du message ou de « baisser le niveau ». Une bonne communication se concentre plutôt sur la contextualisation des messages, et sur la compréhension des exigences des publics. Comment ne pas tomber dans les pièges du jargon ? Comment capturer l’attention ? Comment produire un impact durable ? Mais aussi : qui étudie la communication des sciences, et comment ? Quelle différence entre communication, éducation, vulgarisation et médiation en sciences ?

Prochaine séance :

3 avril, de 9h à 10h30 et de 11h à 12h30 !
Esprit critique et biais argumentatifs

Fake news, rumeurs, arguments fallacieux, infobésité… Le dialogue science-société aujourd’hui est régulièrement perturbé l’irruption de la désinformation. Nous définirons et discuterons de l’importance de l’esprit critique pour construire ce dialogue. Quels rôles pouvez-vous prendre lors d’une activité de médiation scientifique ? Quels outils simples peut-on utiliser pour identifier des biais argumentatifs ou favoriser l’émergence de réponses argumentées dans le public ? L’éducation scientifique permet-elle toujours de mieux affûter son esprit critique ?

14 mai, de 9h à 10h30 :
Médiation expérimentale / L’expérience

Qu’est-ce qu’une expérience ?

Derrière cette question en apparence triviale pour des professionnel·le·s de la recherche se cache une pluralité de réponses. Face à un public, ce que l’on appelle « expériences » sont des outils qui peuvent servir à attendre plusieurs objectifs différents et parfois contradictoires. Nous décortiquerons ensemble les différentes façons d’aborder l’expérience en médiation scientifique et partagerons des conseils pour mieux apprendre à les maîtriser face à un public.

11 juin, de 9h à 10h30 :
Sciences et réseaux sociaux

Communiquer sur les réseaux sociaux et développer l’engagement de sa communauté.

L’utilisation des réseaux sociaux dans toute démarche de communication ou médiation scientifique apparaît comme un impératif. Si bien qu’on peut avoir tendance à oublier certaines questions fondamentales : pour quels objectifs et quels publics sont-ils, chacuns, les plus adaptés ? Quel réseau est-il le plus pertinent d’utiliser en fonction de quels besoins ? A travers l’approche du peer-learning les compétences et les connaissances de tous les participant·e·s seront sollicitées et partagées pour réinterroger l’utilisation des réseaux sociaux, entre vulgarisation, communication institutionnelle et engagement d’une communauté.

5 juillet, de 9h à 10h30 :
Penser et écrire un projet d’outreach

Les dispositifs récents de soutiens à la recherche, que ce soit au niveau national (ANR) ou Européen (programme Horizon Europe, Erasmus+, COFUND,…) prévoient de plus en plus l’intégration d’un volet d’outreach et de dissémination, y compris vers le grand public. A parité d’excellence scientifique, ce volet fait partie des éléments qui peuvent déterminer le succès d’un projet. La séance présentera les volets outreach des différents dispositifs de financement, leurs caractéristiques, et grâce à un échange structuré entre les participants permettra d’identifier les bons gestes menant à un projet gagnant.

école résidentielle à l'entrepreneuriat 2024

du 12 au 14 juin 2024

Lieu : Domaine de Saint Paul, centre de séminaires, 102 route de Limours, 78470 Saint-Rémy-lès-Chevreuse

Destinée à une quinzaine de participants, le séminaire de trois jours a pour but de favoriser des passerelles entre milieu académique et entreprises, de faire naître chez les jeunes chercheurs des laboratoires académiques un esprit plus tourné vers l’entreprenariat. Le programme permet aux participants de travailler sur l’accessibilité de la création d’entreprise, les compétences et connaissances à développer et sur le parcours type du créateur de start-up. Des ateliers d’études de cas pratiques pourront être proposés afin d’identifier comment et sur quels marchés les technologies quantiques et leurs technologies support peuvent déboucher sur des applications industrielles.

Pour plus d’infos : Inscription, programme.